Artionet Web Agency

Notifications Push sur les mobiles ! Quelle stratégie adopter ?

12 avril 2011

Notifications Push sur iPhone Notifications Push sur iPhone

Près d’un tiers des personnes établies en Suisse utilise les services web par l’intermédiaire de Small Screen Devices (SSD), selon le dernier rapport de NET-Metrix-Mobile; soit 1’000’000 de personnes qui journalièrement utilisent leur téléphone mobile de dernière génération (Smartphone) pour surfer sur internet.

Statistiques web Net-Metrix Statistiques web Net-Metrix

Ce comportement et ce mode de consommation change drastiquement la manière dont les sites web doivent être pensés et développés dans l’avenir. En effet, jusqu’il y a 24 mois en arrière un site web devait être pensé pour une résolution standard et devait être compatible avec les différents navigateurs et systèmes d’exploitations du marché, mais aujourd’hui la notion de multi tailles d’écrans et multi-résolutions, multi-OS, non respect des standards mobiles, changent complètement les règles de la conception d’un site web (un article sera consacré à ce sujet dans un prochain post).

Aujourd’hui tout a changé … certains sites web génèrent autant voir même plus de trafic sur leur version mobile que sur le site web.

En effet, les gens souhaitent être mobiles et informés en tout temps de l’information qui les concerne et rien de mieux pour cela que l'utilisation d'un accessoire toujours à disposition, son téléphone mobile. L’arrivée de l’iPhone a été l’élément déclencheur de cette nouvelle frénésie. Le Smartphone d'Apple a ensuite été suivi par les principaux acteurs du marché que sont Google avec son OS Androïd, Microsoft avec son Windows Mobile, le canadien Blackberry pour les solutions professionnelles et de manière plus timide par Nokia et Sony Ericsson. Le phénomène existe depuis bien plus longtemps de l’autre côté de la planète puisqu’en Asie, notamment au Japon et en Corée, les téléphones portables génèrent pas loin de 85% du trafic web complet. L’avance technologique asiatique est impressionnante par rapport au balbutiement ces derniers mois en Europe et aux Etats-Unis.

Téléphones mobiles Téléphones mobiles

Chaque constructeur y va de ses propres idées, concepts et brevets afin d’améliorer l’expérience utilisateur sur des téléphones dont l’écran à disposition est l’une des principale contrainte. On notera que chaque système d’exploitation embarque un certain nombre de logiciels métiers qui le rend différent de ses concurrents mais qui génère également un certain nombre de contraintes pour les développeurs web. On parle notamment toujours et encore de l’iPhone qui ne support pas le Flash et qui ne le supportera pas dans un temps proche. En effet Apple préfère travailler sur un format ouvert comme l’HTML 5 (pour rappel toujours en cours de rédaction par le groupe de travail de la W3C) plutôt que de supporter une technologie propriétaire énergivore. 

Le marché de l’applicatif mobile se divise en 2 grandes familles, celles des applications disponibles dans les Stores (Apple AppStore, Androïd Market, Windows Marketplace, Blackberry App World) et celle des sites web optimisés pour les téléphones mobiles en se basant sur les dernières techniques HTML disponible sur le marché. Nous parlerons dans un prochain post des applications mobile, mais concentrons-nous aujourd’hui sur les applications. En effet, Artionet développe depuis début 2010 des applications pour les différents OS mobile et avec un certain recul peut donner quelques lignes directrices sur les TO-DO et NOT-TO-DO dans les applications mobile.

Blackberry App World Blackberry App World

Aujourd’hui nous souhaiterions parler de push automatique ; cette option présente sur pratiquement toutes les applications nous permettant d’être averti quand une info importante apparaît dans le flux d’informations sur laquelle l’application puise ces données. Prenons par exemple une application de news comme celle de la TSR ou du Matin notifiant de 0 à 3 fois par jour des éléments importants liées à l’actualité, ou celle de SwissTraffic nous avertissant lors de l’ajout d’un trépied ou d’un contrôle de police en se basant sur notre géolocalisation ou de Facebook à chaque fois qu’un contact nous envoi un message, toutes ces notifications Push ont l’air intéressantes et utiles mais que ce passe-t’il quand un utilisateur à 50 applications installées sur son téléphone mobile et qu’il est constamment notifié par l’application A ou B ? 

Notifications iPhone Notifications iPhone

Si l’on regarde les modèles technologiques de présentation des données, l’on peut le diviser en plusieurs familles, celle de l’information postée et présentée dans un flux de données (dernières news par exemple) affichée seulement quand l’application est ouverte, celle envoyée par e-mail à intervalle régulier et enfin les notifications au format Push qui apparaissent sans même que l’utilisateur est demandé quoi que ce soit. On pourrait faire la relation avec le service mobile SMS, ou l’on reçoit le message dès que la personne l’a envoyé et ou l’on est notifié de manière visuelle et sonore dès son arrivé. Or le SMS est un moyen de communication entre 2 personnes qui souhaitent partager une information entre elles, on parle de marché One-to-One, alors que les notifications Push sont envoyées à un marché de masse. 

Windows Mobile 7 Windows Mobile 7

Psychologiquement pour un utilisateur cette notification en mode Push peut-être comprise comme une atteinte à sa vie privée et peut soit l’effrayer soit le frustré si elle vient en trop grand nombre. Il est donc impératif quand vous souhaitez développer une application mobile avec un système de Push de bien paramétrer la notion de Push, en réfléchissant à l’importance « cruciale » ou non de l’information que vous allez transmettre et donc du fait ou non d’utiliser cette technologie. Il est également vital de proposer à l’utilisateur de désactiver cette fonctionnalité.

Notifications push via Twitter Notifications push via Twitter

Notifications push Notifications push

Chez Artionet, nous préférons travailler avec des applications sans notifications Push pour la majeure partie de nos applications afin de ne pas créer de frustration chez l’utilisateur final. Certains vous dirons qu’il il important d’ajouter du push afin d’augmenter le trafic de son site web et donc de l’information lue et potentiellement vendue (via la publicité en ligne), mais cet effet n’est qu’à très court terme. Les dernières études montrent que de plus en plus d’utilisateurs bloquent les notifications push des applications qu’ils ont téléchargés ou achetés quand ces dernières sont envoyées de manières trop importantes.

Cas d’école : L’application iPhone du matin nous annonçait en date du 11 avril 2011 le concert événement d’Amy Winehouse à Paléo, l’arrestation de Laurent Gbagbo et un nouveau séisme au Japon. Evidemment ces mêmes informations étaient également relayées par d’autres médias comme l’application de la TSR. Il est important si pas impératif selon nous d’envoyer des notifications Push pour des événements ou vous seriez les uniques détenteurs de cette information. Dans le cas contraire l’effet serait contre productif.

Google Nexus One Google Nexus One

Alors avant de faire du Push à tout va, mettez-vous du côté utilisateur et posez-vous la question de savoir si cette information est pertinente !

Une application mobile réussie, c’est avant tout une application qui plait à l’utilisateur de part ses fonctionnalités, son concept graphique, sa facilité d’utilisation et de part les données qu’elle contient. Créons ensemble des solutions orientées utilisateurs…

Notre équipe est à votre disposition pour tout développement d’application iPhone, Android, Windows Mobile et Blackberry. N’hésitez pas à nous contacter pour une offre sans frais.

Commentaires

comments powered by Disqus
de Falco

de Falco, Lausanne

14.11.2012

Bonjour,

J'aimerais proposer à mon client qui est un centre commercial, un service qui permet d'envoyer une notification ou un sms à chaque client qui rentre dans le centre sur les promos ou diverses infos. Est-ce possible? Si oui, comment et à quel prix?
Merci,
Laura de Falco

stefanup

stefanup

05.10.2012

Bonjour,
Votre article est très intéressant, mais il serait plus plaisant à lire sans fautes d'orthographe...

Des professionnels à votre service

+41 32 424 4800T. +41 32 424 4800 @ info@artionet.com