Artionet Web Agency

Growth Hacking : vers le nouveau marketing viral

15 septembre 2014 / marketing viral, growth hacking

strategy

Le Growth Hacking est une nouvelle façon de penser la croissance des entreprises en réunissant tous les métiers du web. Habituellement, chaque métier travaille indépendamment avec des fonctions bien définies afin de travailler sur des objectifs bien distincts. Cette tendance a un but bien précis : maximiser la croissance, en faisant tout pour respecter le cycle de vie type d’un client parfait. Cette tendance a désormais contribué à la création d’un nouveau métier : le Growth Hacker dont le rôle principal est d'inciter les clients à l'achat.

Les objectifs ne sont pas les mêmes d’une entreprise à une startup : en effet, une entreprise classique va attribuer un budget pour travailler l’image de sa marque, alors qu’une start-up doit faire augmenter sa base utilisateurs à moindre coûts, c’est ici que réside le principe du Growth Hacking.

Quel profil pour le Growth Hacker ?

Business Woman

Comme nous venons de le mentionner, le Growth Hacking met surtout en avant la « croissance ». C’est pourquoi la personne qui occupera cette fonction devra maitriser de nombreuses compétences, allant du marketing au développement, afin de pouvoir justifier les solutions employées pour chacun de ses projets. On ne peut pas vraiment parler de métier, mais plutôt d’état d’esprit et de savoir-faire, qui vont mener le Growth Hacker à la curiosité, et à la persévérance. Ce profil se définit plus comme une mise à jour des métiers actuels liés au marketing. Pour résumer, ce type de profil met en place des moyens non conventionnels pour développer sa base utilisateurs.

Le Growth Hacking : un travail sur le cycle de vie du client

C’est en travaillant sur l’aspect croissance que le Growth Hacker se base sur cinq étapes essentielles qui constituent le cycle de vie du client :

  1. Acquisition : référencement, presse, newsletter, réseaux sociaux
  2. Activation : faire agir le visiteur (création d’un profil, d’un espace personnel ou encore inscription à la newsletter)
  3. Retention : faire revenir le visiteur (mise en place d’actions pour le fidéliser)
  4. Referal : impliquer l’utilisateur dans le processus de promotion de la marque (partages sur les réseaux sociaux, invitations…)
  5. Revenue : générer des conversions (achats)

C’est chacune de ces étapes qu’il va minutieusement analyser, afin de comprendre le comportement des internautes dans le tunnel de conversions.

Le Growth Hacking : un facteur de succès ?

Afin de faire connaitre leur produit ou leur marque sur la toile, de nombreux web entrepreneurs comptent sur l’aspect viral pour exposer leur contenu et ainsi accentuer leur visibilité. Cette méthode a pour but de se démarquer de ses concurrents, en mettant en place des stratégies toujours plus efficaces, en adoptant des méthodes les moins coûteuses possibles. Le défi le plus important est de pouvoir se positionner par rapport aux attentes et aux exigences des internautes, afin de mettre en pratique des actions correspondant à leurs besoins.

Growth Hacking

Commentaires

comments powered by Disqus

Des professionnels à votre service

+41 32 424 4800T. +41 32 424 4800 @ info@artionet.com