Artionet Web Agency

Les sites de rencontres vont-ils mourir ?

02 février 2014 / Dating, Sites de rencontres, Applications mobiles, Tinder

... au détriment des applications mobiles

Il y a quelques années encore on leur prédisait un bel avenir avec un chiffre d'affaire estimé à 1,13 milliards de Dollars en 2013, mais avec l'arrivée des smartphones de nouveaux acteurs sont en train de se tailler la part du lion surtout chez les 18-35 ans. Retour sur les applications qui font fureur.

Le monde de la rencontre a évoluée de manière très rapide ces dernières années. Alors qu'il y a encore 15 ans, des revues papiers spécialisées mettaient en avant des petites annonces, le web a flairé la bonne affaire et de véritables multinationales se sont créés sur le marché. Pensons par exemple à Match, OkCupid, Attractive World ou eDarling tous ces sites web ont été créés ses 10 dernières années sur une base similaire, créer des fiches pour chaque inscrit et tenter de leur trouver des profils correspondant. On parle par exemple de centres d'intérêts similaires, de style de vie, d'âge, mais également de lieu géographique. A coût d'abonnement pour les messieurs et de version "gratuite" pour la gente féminine ces sites ont fait les succès de leurs créateurs.

La fin des sites de rencontres ? La fin des sites de rencontres ?

Tinder et autres Grindr débarquent avec fracas

Aujourd’hui, avec plus de 1,2 milliards d’abonnements smartphones souscrits et 15 % des connexions internet effectuées dans le monde via son mobile (plus de 50 % des accès sur Facebook), le nombre d’applications et de réseaux sociaux uniquement disponibles sur mobile explose et vient menacer les leaders du marché. Orienté pour la population dite des ultra-connectés le format mobile offre de nouvelles expériences utilisateurs plus proche de ce que recherche ses membres misant sur la séduction, la proximité, et un accent plus ludique et pulsionnelle que les sites de rencontre traditionnels. Le principe dit de "Gamification" n'est pas pour rien dans ce succès puisque l'objectif est de faire jouer les gens et qu'ils deviennent "accro" le plus rapidement possible.

Tinder

Lancée à Los Angeles en octobre 2012, Tinder est une application de dating qui tente de simplifier l’expérience utilisateur et se concentre essentiellement autour de la photo. Dans ce but, elle permet à ses membres (27 ans d’âge moyen) de noter les photos et les profils des autres personnes inscrites géolocalisées dans un rayon de quelques kilomètres aux alentours. Si l’une de ces dernières ajoute en retour dans ses «favoris» l’individu qui vient de l’évaluer, l’application détecte une concordance et laisse à ses deux membres la possibilité d’entrer en contact. L’anonymat de chaque utilisateur est gardé tant qu’il n’y a pas « match » afin de garantir aux utilisateurs que leur attraction est réciproque. De plus le service présente sur chaque profil le nombre d'amis et groupes en communs Facebook que les 2 membres ont en commun. Il est en effet obligatoire d'avoir un compte Facebook pour souscrire au service gratuit de Tinder.

Le service très populaire sur les campus américain voit déjà 15% de ses utilisateurs venir de l’étranger. Ce concept n’est pas sans rappeler « hot or not » ou les débuts de Facebook, du temps où Mark Zuckerberg invitait les étudiants à noter leurs camarades. L’application connaît un fort succès avec 5.8 milliards de votes et 58 millions de compatibilités générées entre profils et ne cesse d’évoluer régulièrement. On notera une des dernières innovations permettant de créer une « blind date » entre 2 ami(e)s qui sont ensuite invité à chatter via l’application où un filtre par âge pour éviter de voir mineurs et majeurs connectés fortuitement.

L'application Tinder ou le dating 2.0 L'application Tinder ou le dating 2.0

Grindr

Grindr est une application de dating strictement réservée aux homosexuels basée sur la géolocalisation. Lancée en 2009 mais popularisée aux alentours de 2012, elle connaît depuis un succès fulgurant et est une des références mondiale dans le domaine. Preuve en est qu’elle compte plus de 4 millions d’utilisateurs répartis dans 192 pays dont 1.5 millions Etats-Unis (moins de 50%). Plus de 70'000 personnes sont ainsi connectées en moyenne en permanence et 11 millions de messages sont partagés quotidiennement.

Le réseau social Grindr et son application dédiée Le réseau social Grindr et son application dédiée

Wingman

Et plus fort encore avec l'arrivée prochaine de Wingman ou comment draguer dans un avion

L’application Wingman promet des rencontres cocasses de haut vol. Les utilisateurs intéressés y créent un profil avec leur photo, prénom, âge, profession, numéro de vol et compagnie aérienne utilisée. Ils précisent s’ils sont en voyage d'affaires ou pour le plaisir et sont libres d'y ajouter d’autres informations. L'app affiche ensuite la liste des voyageurs empruntant le même vol. En cas d’intérêt marqué avec un autre passager référencé, il suffit de démarrer une conversation. Et plus si affinités durant le vol. «L'idée est d'amorcer une conversation intéressante dans un cadre unique et de voir ensuite comment les choses se passent», met en avant «Miscellaneous Mischief», le collectif de développeurs qui porte le projet.

Gabe Whaley l'initiateur New-Yorkais du projet annonçait au DailyMail : «Je pense que ça va rendre les gens curieux, on peut commencer une conversation qu'on aurait jamais pu avoir autrement ... Et après on ne sait jamais: l'expérience pourra être concluante ou non, mais dans tous les cas, cela sera vraiment drôle!». Le collectif espère sortir la version finale sur iOS en avril prochain. En attendant, ils ont fait appel à des testeurs.

Wingman ou comment draguer dans un avion Wingman ou comment draguer dans un avion

Conclusion

Sur Internet, il fallait être patient pour rencontrer quelqu'un. Là, on est dans la spontanéité, dans l'immédiateté et ça correspond bien à cette génération qui veut tout, tout de suite. Ces applications, qui s'inscrivent dans une 'GPSisation' de nos vies, ont un fonctionnement très malin. C'est un peu comme une loterie, elles nous mettent sous tension car on peut être sollicité à tout moment. Il y a aussi un côté addictif. On a envie de regarder tout le temps, d'aller dans les quartiers où il y a du monde; il faut être prêt à chaque instant.

Et vous qu'en pensez-vous ? Êtes-vous utilisateurs de ces services, pensez-vous qu'il vont remplacer les sites de dating ? Vous avez la parole, laissez-nous un commentaire ci-dessous.

Commentaires

comments powered by Disqus

Des professionnels à votre service

+41 32 424 4800T. +41 32 424 4800 @ info@artionet.com