Artionet Web Agency

Google Chrome s’attaque à Adobe Flash

19 août 2015

Comme un certain nombre d’entre vous le savent, la technologie Flash est de plus en plus désuète et est petit à petit abandonnée par les professionnels du web, qui se dirigent désormais vers des développements en HTML 5 et Java Script. Récemment, le géant des moteurs de recherche, Google, a annoncé, via son navigateur Google Chrome, le blocage du déclenchement automatique des animations Flash. A l’heure actuelle, Google Chrome représente tout de même 45% des parts de marchés des navigateurs web utilisés.

Flash et Google Chrome

L’info est tombée il y a quelques jours : à compter du 1er septembre, le navigateur Google Chrome bloquera définitivement le déclenchement automatique des animations Flash, ce qui implique que l’utilisateur devra cliquer sur un bouton pour activer le plug-in.

Les origines de cette décision

Tout a commencé avec une contrainte posée le moteur de recherche Google, qui a décidé de pénaliser le référencement des contenus Flash. Dans un second temps, Apple a complètement bloqué la lecture des contenus au format Flash sur son système d’exploitation iOS sur iPhone, iPad et MacBook. En effet, la technologie Flash devenait trop gourmande en ressources et ralentissait les performances des appareils.

Pourtant, souvenez-vous que le Flash a très bien fonctionné il y a quelques années, puisque des métiers et des entreprises y étaient totalement dédiés. A une époque, plus de 85% des sites web utilisaient cette technologie, mais l’arrivée de technologies encore plus novatrices et la pression du géant Apple ne lui ont pas été favorables.

Quelles sont les conséquences attendues ?

La fin de cette compatibilité entre Google Chrome et Adobe Flash implique bien entendu des conséquences, que les professionnels devront anticiper, comme par exemple :

  • Les sites web entièrement développés avec la technologie Flash seront immédiatement bloqués aux internautes navigants avec Google Chrome. Cependant, sachez que très peu de sites web actuels tournent à 100% sur du Flash.
  • Pour les sites web utilisant en partie cette technologie, l’affichage des pages sera altéré, car les contenus concernés ne seront plus pris en charge, ce qui provoquera la « casse » de certains éléments.
  • Concernant les players vidéo fonctionnant en Flash, les utilisateurs devront cliquer à plusieurs reprises pour lancer les contenus qu’ils souhaiteront visionner, ce qui ne sera pas très ergonomique en termes d’expérience utilisateur.
  • Le secteur de la publicité en ligne sera aussi impacté, puisque de nombreuses bannières publicitaires affichées sur les sites web fonctionnent grâce à cette technologie. Ce changement devra donc impliquer les modifications en termes de technologies utilisées.

Comment gérer cette évolution ?

Maintenant qu’on sait que la fin de cette comptabilité aura lieu début septembre, les sites web concernés devront faire l’objet d’adaptations afin de garantir leur affichage optimal aux internautes qui utilisent Google Chrome. N’hésitez-pas à prendre contact avec notre agence pour que nous étudiions ensemble votre site web et ainsi pouvoir vous proposer de nouvelles technologies en adéquation avec les tendances actuelles du web.

Commentaires

comments powered by Disqus

Des professionnels à votre service

+41 32 424 4800T. +41 32 424 4800 @ info@artionet.com